Conseils

08.30

L’indomptable Camaleonda

De sa création en 1970 à sa réédition en 2020, le canapé Camaleonda de Mario Bellini a marqué le design à jamais. Insidy revient sur sa success story et vous explique pourquoi.

Raconte moi l'histoire du Camaleonda...

Mario Bellini est un architecte et designer italien illustre. Il a reçu huit fois le Golden Compass Award et 25 de ses œuvres font partie de la collection permanente de design du MoMA de New York. Il a été rédacteur en chef du magazine Domus (1985-1991) et a conçu d’innombrables expositions d’art, de design et d’architecture au fil des ans, tant en Italie qu’à l’étranger.

« De tous les objets que j’ai conçus, Camaleonda est peut-être le meilleur en termes de sens de la liberté », a dit Mario Bellini.

Edité dès 1970 par B&B Italia et présenté au public en 1972 au MoMA de New York dans le cadre de son exposition Italy : The New Domestic Landscape, le Camaleonda incarne le désir de flexibilité et de modularité de toute une époque par son infinité de configurations.
Bien que sa silhouette « nuageuse » ait renforcé l’attrait du canapé à un moment où les envies convergeaient vers les courbes voluptueuses et le futurisme, il ne sera produit que jusqu’en 1978. « Au début des années 1970, les meubles rembourrés pour la maison avaient stagné dans les stéréotypes traditionnels fatigués et les incursions élitistes radicales et provocatrices dans le futur qui, bien que stimulantes, remettaient rarement en cause la relation entre l’évolution de nouveaux comportements à la maison et les types de meubles disponibles sur le marché à l’époque », explique Bellini.

  • L'anatomie du Camaleonda

    « Camaleonda est un néologisme que j’ai inventé en 1970 en croisant deux mots : le nom de cet animal extraordinaire qu’est le caméléon capable de s’adapter au milieu dans lequel il se trouve, et le mot vague qui indique les courbes de la mer et du désert. Ces deux mots décrivent la forme et la fonction de ce siège. ». Mario Bellini.

    La conception changeante et bestiale du Camaleonda offre à la fois fonctionnalité et beauté.

    Plutôt que de se décliner comme un meuble statique, le canapé s’hybride à l’envie grâce à des anneaux fixés à chaque module d’assise de 90×90 cm, et des appuis-tête et des accoudoirs capitonnés facilement reconfigurables.

    Sa réédition en 2020 par B&B Italia

    Durant des décennies, le canapé de Mario Bellini est devenu une pièce d’une extrême rareté, uniquement disponible à la vente sur des sites de seconde main comme 1stdibs. C’est en 2020, soit 50 ans après sa création, que B&B Italia relance sa production avec l’aide de Mario Bellini en prenant en compte les enjeux esthétiques et éthiques d’aujourd’hui. Résultat : le Camaleonda garde ses formes iconiques mais s’habille de nouveaux matériaux  durables, notamment d’une housse amovible en Dacron, un tissu synthétique réalisé entièrement en PET recyclé, et d’une structure en bois et de pieds sphériques en hêtre certifié Forest Stewardship Council (FSC). L’assise est aussi plus confortable qu’auparavant puisque le rembourrage est fait d’un polyuréthane extrêmement aérien.

    Plutôt que de faire un retour vers le passé, le Camaleonda fait un bon vers le futur et écrit son histoire dans la modernité.

    Depuis sa création en 1970, le Camaleonda traverse les âges sans jamais prendre une ride.

    Des bureaux parisiens de Jacquemus, à l’appartement ouaté de la créative Mirjam Flatau en passant par la maison fraîchement rénovée de Rachel Styliste, il s’ancre année après année dans la modernité en conquérant les plus beaux espaces contemporains et en s’acoquinant avec tous les styles et les genres… C’est d’ailleurs aujourd’hui, l’un des canapés modulaires les plus demandés au monde.

    • Get the look

      11.28

    • Get the look

      11.15

    • Get the look

      11.09

    1 de 3